Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Le tour des Annapurnas

14/03/2013 | | 0 commentaire |

Le tour des Annapurnas

Le tour des Annapurna

Comme vous le savez (car vous avez lu les précédents articles hein!!), le Népal abrite 14 des plus hauts sommets du monde dont le célèbre Mont de l’Everest. De quoi se faire plaisir !!! On vient donc du monde entier pour titiller du regard ces sommets aussi hauts qu’impressionnants. Néanmoins, il semble que le tour des Annapurna soit le petit chouchou des français. Pourquoi ? … Réponse à la fin de cet article (mon dieu quel suspense !!!).
Mais d’abord, je vous invite à vous plonger dans cet univers merveilleux. Pour cela fermez vos yeux et imaginez… (En fait non, ne les fermez pas vous ne pourrez pas lire l’article autrement !).
Je vous l’ai déjà dit, vous pouvez faire le tour des Annapurna avec des timings différents, mais il serait dommage de ne pas le faire en entier car il est magnifique de A à Z. Aller ! A vos chaussures, on est parti !!!

Le trek commence dans une plaine verdoyante accolée à une rivière. Cette rivière sera en fait votre guide pendant les prochains jours de marche. Vous vous engagez dans un sentier qui sillonne la vallée, vous êtes entoure de rizières, de bois, d’un ciel bleu éclatant tant l’air que l’on respire ici est pure. Vous rencontrerez sur votre route des paysans qui travaillent les champs de riz les pieds dans l’eau, des enfants feront un bout de chemin avec vous pour aller à l’ecole parfois située à plusieurs kilomètres de chez eux. Leurs sourires, leur gaieté vous ferons vous sentir comme chez vous ! Le soir vous vous arrêtez dans des petits villages pour y dormir et passer votre nuit sous un ciel que seules les étoiles se permettent de tacher.


Le chemin se poursuit, la rivière reste votre compagnon de route. Et quel compagnon de choix ! Surement la plus ancienne résidente de ces lieux puisque c’est en plusieurs milliers (voire millions) d’années qu’elle a installé son lit au creux de la montagne. Vous montez donc doucement en altitude, les forets sont toujours au rendez vous et les jardins suffisamment fournis pour alimenter les villages.


Trois jours de marche plus tard, vous quittez le district hindou pour rentrez dons le district de Manang ou la population est majoritairement bouddhiste. Ainsi, dans l'encadrure d’une porte vous apercevez soudainement cette plaine. Encadrées par les montagnes, deux « plages » de galets, cailloux blancs bordent les rives de la rivière aux eaux si pure. Tellement pure que le soleil qui s’y reflète vous éblouit. Vous continuez maintenant votre chemin en passant des blocs de pierre blancs, polis par le courant incessant de l’eau qui s’écoule. Cette fois, ce sont des monastères bouddhistes que vous rencontrez, les moines qui vous accueillent. Ils vous font rentrer dans ces havres de paix perches la, au creux de la montagne, qui depuis plus de 800 ans regardent avec sagesse les hommes d’en bas se déchirer.

Vous continuez votre route, plus vous montez en altitude plus la végétation se fait rare, le paysage désertique… et la, après une descente interminable, la montagne s’ouvre à nouveau devant vous. Vous êtes au milieu d’une plaine, entoure par deux flancs de montagne a la pierre bute et abrupte. Un paysage lunaire en somme ou vous comprenez que vous n’êtes vraiment pas grand chose face à la nature. Vous continuerez dans cet univers jusqu'à atteindre les 4200m dernière étape avant la passe située à 5200 m d’altitude. Ici, les maisons s’organisent autour du poêle tellement il fait froid. Ce sont les hommes qui vont, plusieurs fois par semaine, chercher les produits de première nécessite à dos d’âne pendant que les femmes s‘occupent de la maison.


Le grand jour est la, c’est donc a 3h du matin que vous partirez pour atteindre les 5200m. Vous voyez les rayons du soleil peu à peu séparer les sommets des étoiles, le bleu qui s’éclairci, le rose qui s’invite quelques instants, les cumulus fluorescents… Vous continuez de monter… les pas sont lourds, l’air se fait rare… mais vous y arrivez ! Et quel spectacle ! Vu sur les sommets aux neiges éternelles. Apres quelques instants il faut déjà redescendre car le vent se lève.
Commence la deuxième partie du trek. Vous descendez en altitude, vous retrouvez la rivière, vous traversez des bois, des villages d’une vingtaine d’habitants, des vergers de pommes, des sources d’eaux chaudes. Le trek se fini sur des paysages de montagnes sculptées par les rizières en terrasses avant d’atteindre la ville de Pokhara. (et pas pokora!!!!!!! (bien que je n ai absolument rien contre ce jeune homme!))


Alors ? Bien ? Bon maintenant la réponse a la question ! C’est en fait au musée international de la montagne de Pokhara que j’ai trouve une potentiel explication. On y apprend que, a l’époque ou les Beatles retournaient le dance floor (1950), une expédition française, menée par Maurice Herzog, atteint le sommet des Annapurna pour la première fois (COCORICOOOOOO!!!!!). C’est également dans ce musée que l’on comprend l’ampleur de la tache. En effet, autant vous dire qu’a cette époque le matos n’était même pas aussi bien que nos vulgaires combi de ski (du moins ca avait pas l’air). Conséquence ? Lors des expéditions, beaucoup de blesses, des doigts en moins, des orteils en moins, oreilles, grosse gelure, grosses maladies et parfois même des morts… Et la on remercie très fort ces hommes qui pour toujours aller plus haut et faire avancer l’humanité, n’ont pas hésité à prendre d’énormes risque (parfois au péril de leur vie)...

 
Note : 4.00 - 1 vote



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
17/01/2013 | | 1 commentaire

Presentation du Nepal

Presentation du NepalMon premier pays d'Asie, donc encore une culture completement differente de tout ce que j'avais pu voir avant. En effet, meme si on est d'accord sur le fait que chaque pays a sa propre culture, pour ma part je pense qu'il est tout a fait possible de distinguer les cultures en fonctions des continents. Et quel n'a pas ete le choc lorsque j'ai atteri de nuit a Kathmandu! En bonne ... Lire la suite

 
21/01/2013 | | 2 commentaires

Partisane du slow trip

Aaaaaaaaaaah les guides! Guide du routard, Lonly planet, petit fute et autres compagnons de voyages... heureusement qu'ils sont la et qu'ils nous apportent de precieuses informations sur comment faire tel ou tel demarche, comment se deplacer, que voir, quel itineraire...
Tiens justement! Parlons des itineraires conseilles! Un jour la, puis deux jours la, un jour ici, puis deux ailleurs ...
Lire la suite

 
25/01/2013 | | 2 commentaires

l'histoire de Mohan le chaman

Voici la fameuse histoire de:

Mohan le chaman

PERSO :
La jeune fille : MoiUn mec : un népalais complètement bourreLaure : expat françaiseMohan : le chamanChapitre 1 : rencontre ...


Lire la suite

 
16/02/2013 | | 0 commentaire

200 km ca use ca use

Salut amis sportifs (ou pas d'ailleurs!)!!
Comme vous le savez sureNepal abrite * des plus hauts sommets que notre chere Gaya abrite. Alors il serait dommage de passer au Nepal sans aller titiller du regard les toits aux neiges eternelles comme le fameux sommet de l'Evrest!



Voici donc un petit topo sur les trecks au Nepal: Je vous presenterai les differents trecks que ...




Lire la suite

 
14/03/2013 | | 0 commentaire

Un petit mot sur le parcours

Un petit mot sur le parcoursPetit mot rapide sur les villes que j'ai visite

Pokhara:

 Fait du bien apres un trek et surtout un long trek! On retrouve un peu la "civilisation", des vrai lits, des vraies douches chaudes, des voitures(et oui!) on peut se ballader en claquette... bref tous ces petits plaisir qu'on a pas la haut! L'ambiance est bonne, la ville se divise plutot en deux parties: ...



Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil